Les Ecrins comme on les aime

Publié le par Zigual

Excellente journée qui s'annonce en compagnie de Cécile et Cyril qui me proposent d'aller faire une belle boucle dans les Ecrins.

Le départ se fera de Puy Aillaud avec une fraîche montée à La Blanche : ça a beau être en Est, le vent est fort et froid. Sous le sommet se trouve un petit rappel de 10m, surplombant mais une fois que l'on touche la neige, on s'enfonce jusqu'à mi-cuisse ! La face Ouest de La Blanche promet d'être bonne ! Ouf, déjà Cyril respire, on n'aura pas à remonter !

Cécile gambade en attendant de poser le rappel, juste là.


On y va doucement au départ, c'est raide, exposé, et un peu croûté. Mais après, yallah ! Que du bonheur en poudre. Une petite traversée, une pente rien qu'à nous et nous voilà dans le vallon de Clapouse, tous prêts à remonter à Celse Nière parce que c'est mort bon !

Démineuse du jour !


Remontée, avec la face Ouest de La Blanche derrière.

On se laisse glisser sur la trace, par contre ça chauffe en SE à l'abri du vent. On arrive sur l'antécime, un peu à l'agonie pour ma part. Vous vous en seriez douter, les intégristes n'ont pas pris de casse-croûte : il fait beau, il fait bon, pourquoi faire ? ;-)

Cyril attaque l'antécime finale



On monte au point le plus haut, c'est grandiose. Une bonne descente (encore en poudre !) nous attend.



Mais l'appel de la Brèche Victor Chaud se fait fort, alors curieux comme nous sommes nous remontons le petit couloir, histoire de digérer le casse-croûte invisible. Et là, le miracle s'opère : le couloir Pelas Verney est enneigé jusqu'en haut. Après maintes hésitations, on m'envoit en moulinette voir si le début ne passe pas trop mal. A pieds, ça passe niquel, on ne touche quasiment pas les cailloux.

Alors ça sera un deuxième 5.x de la journée, un deuxième bon Pelas Verney du mois, c'est bon ça !


Le styyyyyle Cyril ! N'empêche que le premier virage est pour toi !


Dès que ça s'élargit (enfin, c'est relatif : mon surf passait pile poil, il ne fallait pas 1cm de moins...) on chausse et yiha !

Cécile : c'est pas le même style que Cyril mais ça vaut aussi le détour ;-)

Neige cartonnée, physique en ski mais excellente en surf, parfois en poudre, puis moquette dans le vallon du Sélé, on arrive à Ailefroide heureux comme tout de cette journée sans équivalence. D'autant plus que pas besoin de faire de Stop, l'Ours dans sa navette de la Snef vient nous chercher. Manque plus que la binouse et la journée sera clotûrée !

Publié dans Rando en surf-ski

Commenter cet article

nicnic38 21/04/2008 18:57

Waouh!!sacrés couloirs!!!La saison est vraiment pas finie :D

manu 20/04/2008 23:02

belle journée, faudra que j'aille visiter le coin un de ces 4 ;-)et dire que pendant ce temps là on se tape une météo de m**** en isère...