Dolomiti [Partie 1]

Publié le par Zigual

Récit des vacances dans les Dolomites avec Papa ! Ecrit au jour le jour...

Samedi 21 : le voyage (tout un périple...)

Après une bonne nuit réparatrice et les quelques préparatifs, nous voici enfin parti, sous le ciel bleu du 05 pour nous retrouver en Italie dans une nappe de pollution par 34°C ! L'horreur la traversée de l'Italie...
Le début se fait dans une succession de tunnels (de 5km de long !) et de ponts, puis l'autoroute 3 voies avec la moitié des gens qui dépassent de beaucoup les limitations de vitesses... Roulent comme des malades ici, avec leurs belles voitures ! ( même les flics roulent en volvo V50, s'font pas chier !)
Au niveau indications routières, les italiens sont bien médiocres mais on finit quand même par arriver à Venise, où on se retrouve dans l'embouteillage du festival Heineken (on shunte par miracle le péage, ne sachant toujours pas pourquoi une file a été épargnée...). On résiste à la tentation et filons vers la fraicheur des Dolomites...
Passage à Alleghe, puis on trouve un super spot à Ronch (spécial Gronch ;-) ), départ de notre topo du lendemain : herbe verte, fontaine, table, et surtout superbe vue sur la Civetta et ses impressionantes parois (1100m de haut !) De quoi faire craqué le plus blasé...



Tout de même, ça rappelle la Suisse ici !

Dimanche 22 : Monte Migon ( CR + photos )

C'est la journée qui va déterminer nos vacances : un "petit" topo pour voir comment va le genou et s'échauffer tranquillement...
Les Ours avaient bien la foi avant de partir ! On est vite calmé : 500m de D+ sur une pistasse bien raide (vive les 34 dents !) avant d'entamer un bon portage pour rejoindre la crête.



Malgré la fatigue c'est le genre de topo qui nous plait : sauvage (tellement que le sentier est parfois inexistant), un petit goût pyrénéen, des passages bien couillus en désescalade, sans oublier la vue sur la Marmolada Nord ! Manque juste le soleil caché par un nuage !




Au Pic Migon, premier contact avec des Italiens ; les uns parlent français, l'autre anglais et nous fait l'inventaire des sommets. J'aime bien !

Maintenant il faut descendre, et ce n'est pas une mince affaire : première partir à pieds (même pour Papa !) Après c'est... dur dur ! Je me demande encore comment je ne suis pas tombée dans ce sentier super technique. Heureuse d'avoir ce vélo à ce moment-là. Il faut que je mette en jeu mon reste de volonté pour tenter de passer sur le vélo. L'Ours est à l'aise, comme d'hab' !



Bien le premier topo ! C'est pas (encore) les sentiers des Jipika. On est presque à se demander si on est dans les Dolos ;-) Entout cas, bonne forme pour le genou ! C'est déjà un jour de gagné.

Après un peu de mécanique et de décrassage on file vers le Civetta. Mais nous sommes obligés de changer de plan au vu des grandes plaques de neige sur l'itinéraire, et en plus le sentier est indécelable aux jumelles. Du coup nous irons directement à Cortina en passant par le Passo Giau (2236m). On trouvera un spot tranquille un peu plus bas.

Publié dans VTT

Commenter cet article