1er décembre : Pointe de l'Etendard

Publié le par Zigual

Alors qu'ils vont tous s'entasser au col du Lautaret, avec Papa, Marc et même Gillou on préfère aller du côté du Fontenil. On croyait presque qu'on serait tranquille mais arrivés là-bas, qui ne voit-on pas? Le groupito des grenoblois! Squal, Maud, Jipika, Pedro, Cécile, Cyril et Etienne.

Ha ben nous v'là bien! ;o) On se fait donc avec plaisir le vallon du Fontenil ensemble, avant de prendre chacun notre route. Clignotant Sud pour rejoindre les pentes de l'Etendard.

Marc est chaud pour sa reprise, il file devant pour tracer! Que du bonheur cette montée!



On s'espace prudemment, quelques petites plaques à vent sont présentes... On rattrape le couloir, on met les couteaux. Pas très à l'aise sur cette neige durcie! On continue à pieds, la pente est trop raide.

Mais L'Gillou ne se sent plus et tente de continuer avec les skis!

P1010521.JPG


Dernière ligne droite, on rechausse les skis pour rejoindre le soleil sur la crête : Grandiose!

Au milieu de jolis monolithes.

PC010297.JPG

Alors, heureuse?
P1010533.JPG

Grand soleil, quasiment pas de vent... On rejoint le sommet où l'on casse la croûte en tout tranquillité, mais pas en finesse car Gillou a décidé de nous sortir toutes ses blagues bien sales! La pointe de l'Etendard était donc pleine de vie aujourd'hui...

Gillou se prépare pour la descente sous l'oeil des Agneaux

PC010308.JPG



ça farte Marcus? Pas trop avec sa moufle! ;o) Gaspard du haut de son pic et Dieu du bout de son Doigt doivent en rire...

PC010309.JPG

On quitte donc cette endroit paradisiaque avec cette vue unique sur les Ecrins pour attaquer la descente... Pas terrible mais pas si mal non plus! Du moins pour les Ours sur planche!

Le style à Gillou!

PC010313.JPG

Avec Papa, on enchaîne la dernière pente de l'Etendard. On se retourne : c'est impressionant tout ce qu'on peut descendre en aussi peu de temps! On ne dirait pas quand on y est... Je me prend une gamelle d'antologie, Tête en bas, fesses par terre, j'ai même pas eu le temps de dire Ouf!

Dans le vallon c'est bien bon. Comme d'habitude on bifurque sur la partie droite, pour finir au petit hameau. Deux chamois sont dans le coin.
 Quelle journée! C'était parfait! Enfin je déchante vite : Je me rend compte que j'ai cassé la pointe droite de ma queue de pie! Oh non! Je suis verte, Pas très réparable en plus... Bon il vaut mieux vite oublier ce gros désagrément pour bien finir sa journée! Tanpis, je finirais la saison avec mon premier Swallow!

CR Skitour

Publié dans Rando en surf-ski

Commenter cet article